Portrait amoureux d'hiver - Lyne

Monday, February 24, 2020 - 08:00
Hot Paws

« Quand les rayons du soleil s’y déposent et que ça l’a fait briller, existe-t-il quelque chose de plus beau? Je ne pense pas, moi! » 

Lyne parle de la neige comme on parle de l’être aimé - avec un enthousiasme contagieux et dans une poésie improvisée qui charme, fascine. 

C’est peut-être son enfance bercée par les bancs de neige éléphantesques de la Gaspésie qui a jeté les fondations de son amour pour l’hiver, mais à 60 ans, sa profondeur est la même. 

Une vraie fanatique de la saison froide qui surveille le temps qu’il fait non pas pour choisir d’enfiler ses bottes ou ses pantoufles, mais pour s’assurer de porter le bon nombre de couches de vêtements et d’accessoires avant de sortir. Par soir de tempête dans les rues du quartier Lebourgneuf, à Québec, surveillez une femme bien emmitouflée, lunettes de ski au visage, qui marche d’un pas effréné le sourire aux lèvres. 

« L’hiver, la température est toujours parfaite, suffit d’avoir les bons vêtements pour être confortable. » 

À ce point, elle ajoute que le sentiment qui nous habite en rentrant vaut toutes les sorties à -40:  « Ressentir l’air froid sur mon visage, puis la chaleur de la maison à mon retour, c’est la meilleure sensation qui soit. » Une sensation bien connue des enfants qui entrent de jouer dehors les joues rouges et les cheveux emmêlés sous leurs bonnets, mais qu’on oublie parfois en vieillissant. 

Pas Lyne, pour qui patiner, skier, et surtout glisser, n’a pas d’âge. En discourant avec joie sur sa saison préférée, elle lève le doigt comme pour attirer l’attention. La suite révèle son plaisir coupable: 

« Quand il fait tempête dehors, c’est l’opportunité parfaite pour se prélasser en pyjama toute la journée. Ça aussi, ça fait partie des petits bonheurs de l’hiver. »  

Pour Lyne, même nettoyer l’entrée à la pelle est un événement heureux, et surtout, efficace: un entraînement doublé d’une dose d’air frais. 

Quand on l’invite à se remémorer les hivers de son enfance, deux souvenirs montent tout de suite à la surface: la découverte d’un vieux capot de voiture transformé en luge pour une douzaine d’enfants du quartier, et le calme immense ressenti en s’allongeant dans la neige jusqu’à ce qu’elle nous enveloppe dans un réconfortant silence. 

Chez Lyne comme chez les autres grands amoureux de l’hiver, on remarque un optimisme à toute épreuve face au caractère inévitable de la saison des glaces et une invitation à s’arrêter pour contempler, les sapins alourdis par une épaisse neige étincelante, et la chance qu’on a de vivre ici. 

Les parcelles de bonheur de Lyne: 

Une expérience hivernale à ne pas manquer: 
Une séance de patinage sur le Canal Rideau, à Ottawa 

Un conseil pour mieux vivre l’hiver canadien:
Multiplier les activités! En adoptant l’habitude d’aller patiner, de prendre des marches en forêt, de sortir glisser avec les enfants, on développe son endurance face au froid en plus de redécouvrir le plaisir de jouer. 

Ta carte postale hivernale favorite: 
Le fleuve Saint-Laurent à la fonte des glaces par une journée ensoleillée.

♡Hot Paws